Forum en pause. Voir ICI.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Ithan Grimme || 100%||

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Ithan Grimme || 100%|| Mer 15 Juin - 14:18

IDENTITE




Nom : Grimme.

Prénom : Ithan.

Nom de code : Cloudy Gwalarn.

Âge :18 ans.

Nationalité : Anglais.

Orientation sexuelle :Hétéro.

Métier : Il tient un magasin d'instruments de musique dans le quartier de Spring Roses.

Plume souhaitée :Métamorphie.
Spoiler:
 

Plume attribuée : Voyage dans le temps.
Spoiler:
 

Quartier : Feathers Road



CARACTERISTIQUES PHYSIQUES



Il faut avouer, c'est vrai, que s'il se laissait pousser les cheveux, qu'il mettait une robe et qu'il portait un soutient-gorge super rembourré, on pourrait assez facilement le prendre pour une fille. Sauf que non, Ithan Grimme est un jeune homme, et l'a d'ailleurs toujours été, il en est plus en moins fier et il le revendique de temps en temps. Bon d'accord, il faut bien l'admettre, il n'est pas très grand pour son âge, surtout en sachant qu'il a à peu près atteint sa taille définitive, il mesure 1m67 sans compter les mèches qui dépassent le haut de son crâne de quelques centimètres. Enfin, faire partie d'une équipe de Basket n'a jamais été dans ses plans et puis à bien y réfléchir, on trouve tout de même souvent avantageux de ne pas devoir se baisser à chaque fois que l'on veut passer une porte. En prime, il n'est pas non plus très épais, il tourne généralement entre 58 et 60 kilos avec d'après sa balance -qu'il a surnommée Constance, allez savoir pourquoi- un excellent rapport muscle/graisse. Sa démarche sied bien avec sa silhouette svelte, ses allures sont depuis quelques années plus aériennes et bondissantes, il y prête beaucoup d'attention notamment lorsqu'il est en public. Il est bien proportionné, des jambes légèrement plus longues que la moyenne par rapport à son torse et des épaules un peu étroites, et il est également plutôt agréable à regarder, dans le genre « plutôt bien foutu » d'après certaines collégiennes. Sa peau est claire et quasiment dépourvue d'imperfection, il est très sensible aux rayons du Soleil et évite de s'y exposer très longtemps -parce que sinon ça donne le même résultat que s'il avait fait un petit tour dans un four pendant une demi-heure thermostat 7. Il a de nombreuses petites marques telles que des petites cicatrices ou des bleus sur les bras ou sur les jambes, même si elles se raréfient au fil du temps, qu'il récolte en se cognant à droite et à gauche ou lorsqu'il manipule des instruments coupants. En observant attentivement, vous pourrez aussi remarquer une trace de brûlure en forme de triskell sur le haut de son thorax, qui date d'un pari stupide avec sa sœur.

Il faut avouer que de visage, Ithan entre dans la catégorie des mecs mignons, plus du style du type calme, doux et plutôt timide, même s'il s'est amélioré sur ce point là et qu'il a de bonnes raisons de ne pas aller spontanément vers autrui. Ses traits sont fins et bien dessinés ainsi que légèrement efféminés sur les bords, un nez droit quelque peu aquilin, des pommettes discrètes et une mâchoire joliment formée. Il se fait teindre les cheveux en bleu depuis qu'il a douze ans, parce qu'à l'époque un professeur l'avait mis au défi de venir à l'école en changeant de couleur de tifs toutes les deux semaines. Il a commencé par le turquoise, a entendu dire que c'était pas mal du tout et a décidé de continuer sur cette lancée. Il a essayé autrefois, durant les dernières années de primaire probablement, de se lisser les épis qui se dressent sans cesse sur sa tête mais a abandonné l'idée depuis quelques temps. Il lui arrive parfois de dégager ses yeux au moyen de barrettes colorées et du casque fuchsia qu'il porte de temps à autres sur les oreilles mais ses mèches rebelles ont souvent raison de ses efforts. Par ailleurs, à propos de ses yeux, c'est là que réside la grande particularité par rapport à la majorité des habitants de l'île d'Esplumoir. Les iris d'Ithan , d'après la génétique, auraient sans doute étés d'un beau bleu lumineux si le jeune homme n'avait pas été presque aveugle, ce qui les a rendu plus blancs qu'autre chose. Et oui, le cancer de la rétine fait pâlir les mirettes, mais ça c'est pas un scoop. Mais bon, depuis le temps que ça dure et que ça dégénère, il a eut le temps de s'y faire et cela ne lui pose à présent presque plus aucun problème. Excluez juste les gens qui se baladent partout sur la planète Terre, les obstacles physiques divers pouvant se mettre en travers de votre chemin, les variations du niveau de la surface terrestre... Et tout plein de trucs de tous genres. Il restait auparavant presque toujours dans l'appartement où il vivait, surtout au commencement de sa maladie, tant il était attaché à cet environnement rassurant, mais il s'efforce à présent de sortir le plus possible.

Il faut avouer que même s'il a déjà été tenté par les tatouages, il ne s'en est jamais fait faire de peur que le tatoueur lui fasse une mauvaise blague et ne respecte pas sa demande. Il sait que c'est à moitié stupide comme crainte mais tant pis, après tout se faire dessiner dessus ne lui semble pas nécessaire. En revanche, son oreille gauche est percée de cinq anneaux d'argent, dont trois sur le lobe inférieur, et il pense se faire poser un écarteur sur la droite d'ici peu. Il marmonne lorsqu'on lui demande pourquoi est-ce qu'il accepte de se faire trouer la peau mais pas tatouer que c'est plus facile de faire tourner entre ses doigts un objet, aussi petit soit-il, qu'un dessin.

Il faut avouer que ce n'est pas parce qu'il ne voit presque plus rien qu'il s'habille comme un sac et ne prête aucune attention à son apparence, bien au contraire. Il lui arrive certes de faire appel à son colocataire ou a un ami lorsqu'il veut aller à la pêche aux fringues, aussi appelé « shopping » (mais ça se résume souvent à des chouinements comme quoi il en a marre et qu'il veut partir le plus vite possible)mais il se débrouille généralement tout seul pour associer les goûts et les couleurs. Ithan reste dans un style vestimentaire très classique qui va à ravir avec sa silhouette svelte. Il porte la plupart du temps des chemises aux tons sobres ou des vestes (à capuche) noires ou grises sombres, qu'il associe à des t-shirts colorés auxquelles il aime ajouter cravates, chaînettes ou broches diverses. Vous ne le verrez jamais avec un slim ou un autre vêtement du genre, il préfère les fringues qui lui permettent de se mouvoir facilement, il est plutôt fidèle aux jeans qui tiennent à la taille. Au niveau des chaussures, c'est un inconditionnel des Converses et de temps en temps des Vans. Ne vous attendez pas si vous le croisez dans la rue à le voir avec des lunettes noires et une canne blanche, il juge que cela ne lui est pas indispensable et que c'est même limite pas pratique quant il y a beaucoup de monde autour de lui. Il compte beaucoup sur son ouïe et sur sa connaissance de l'île, dans laquelle il a beaucoup déambulé (en revanche, imaginez un peu la scène quand quelque chose change). Bon, d'accord, il se cogne tout de même assez souvent, notamment aux personnes qu'il croise, mais ce n'est rien comparé au début de sa maladie.





CARACTERISTIQUES PSYCHOLOGIQUES



Il faut avouer qu'Ithan a un gros défaut (mais c'est généralement plus pour sa pomme que pour celle des autres) ; c'est un handicapé des hurlements et de la colère. Sa maladie a , depuis quelques années, gravement altérée sa capacité à s'énerver, il garde en permanence un contrôle -presque- sans faille sur ses sautes d'humeurs, qui se font de moins en moins courantes. En conséquence, vous pouvez bien vous planter devant lui sans raison valable, sans même le connaître et vous mettre à lui crier dessus, vous ne pourrez que constater son consternant manque de réaction. Ce qui va de pair avec son problème avec la spontanéité mais ça, on verra plus tard. Il part du principe que la violence ne résout rien -enfin, pas toujours- et qu'il vaut mieux essayer de régler les affaires avec les mots qu'avec la force brute (de toute façon ne voyant presque rien, Ithan serait bien en peine de vouloir se foutre sur la tronche au corps à corps avec quelqu'un). Et puis après tout, il a constaté après plusieurs expériences que garder son calme et jouer sur les mots est souvent à peu près aussi efficace que de perdre contenance. Sauf avec les gens qui préfèrent frapper d'abord et débattre après. La patience va de pair avec sa tranquillité, il n'est pas du genre à 'agiter pour rien, il a apprit à attendre sans se mettre à râler et à être relativement peu exigeant. En grand méticuleux, voir même perfectionniste sur les bords, il peut patienter durant une durée indéterminée pour obtenir exactement ce qu'il désire, il apprécie la perfection de ses idéaux ou de ses projets. Mais pour ce qui est de l'attente, son comportement en impose également à ceux qui souhaitent se rapprocher de lui...

Il faut aussi avouer que comme dit précédemment, Ithan manque cruellement de spontanéité. Ce n'est pas qu'il lui est nécessaire de réfléchir avant la moindre parole ou le plus infime geste, c'est juste qu'il a souvent besoin d'un temps d'adaptation un peu plus long que la moyenne face à telle ou telle situation. C'est d'ailleurs à cause de cela que sa sœur lui reproche souvent « d'avoir deux de tension ». Si l'on lui pose la question de pourquoi est-ce qu'il est parfois si long à la détente, il lui arrive de répondre que le fait de ne pas voir ce qui l'entoure lui impose de devoir imaginer la scène et que ça lui prend souvent un peu de temps. En vérité, c'est surtout que même s'il prétend le contraire, il est régulièrement socialement dépendant, il aime la compagnie et fait tout ce qu'il peut pour éviter de déplaire aux autres. Bon, il n'ira jamais jusqu'à modifier son tempérament uniquement pour arranger autrui, il garde tout de même un minimum de fierté, mais il y a des jours où c'est un peu limite. Et s'il adore être accompagné maintenant qu'il s'est accoutumé à ses yeux, il garde néanmoins quelques difficultés relationnelles avec les personnes dites « très tactiles ». Serrer une main ou la mauvaise tendance de sa sœur à lui ébouriffer les cheveux ne le gêne pas mais n'essayez pas de lui sauter dans les bras, d'abord parce qu'il est probable qu'il ne vous rattraperait qu'un coup sur deux, ensuite parce qu'il ne saurait absolument pas comment réagir. Le plus évident pour lui sera sans doute de vous repousser -plus ou moins en douceur- ou de se pétrifier comme s'il avait soudain une hideuse créature suspendue à son cou. Éventuellement il se confondra en excuses en se dégageant et vous expliquera cette semi-répulsion affective mais c'est plus rare, uniquement avec des personnes dont il est relativement proche. Comment ça il va falloir ouvrir un couvent ?

Il faut avouer que que comme beaucoup d'autres non-voyants, ce problème n'empêche pas Ithan d'être tout à fait fréquentable, et laisse tout de même sa compagnie plutôt agréable, malgré qu'il soit plutôt timide. Pour commencer, il est gentil, il aime aider les autres (même si c'est parfois difficile et que c'est plus souvent lui qui a besoin d'un coup de main), il a de l'humour et il est en général plutôt optimiste dans sa manière de voir les choses. En bref, il est quelqu'un d'assez facile à vivre si on ne prête pas trop d'attention à sa maladresse et à sa tendance à heurter les gens en pleine rue (ben oui, mettez-le en face d'un ado les mirettes collées à son portable et c'est carambolage garanti). Le fait de vouloir souvent apporter son aide à ses proches pose parfois problème mais dans l'ensemble, ça part d'une bonne intention. Bien entendu, il ne viendra jamais vous voir de son plein gré, ce sera à vous de l'aborder si vous voulez faire connaissance, mais il a une capacité à nouer contact assez facilement. Ne pas être un agité du bocal ne l'empêche pas d'être relativement extraverti, le mec qui a dit que les aveugles sont associables parce que mis à mal par la communauté est un triple crétin.

Il faut avouer que comme la quasi totalité du commun des mortels, le jeune homme a des cœur de cœur et des préférence en matière de goûts et de couleurs. Les tics et les tocs ne sont pas de ses habitudes, mis à part un léger sifflement entre ses dents lorsque quelque chose le contredit, qu'il remplace parfois par un bref craquement des doigts. Si vous voulez lui faire plaisir, offrez-lui de l'alcool fort et mélangeable avec du jus de fruit, il adore mixer diverses sortes de boissons dont les arômes ressortant sont goûteux. Ses préférences vont à la vodka fraise et au traditionnel rhum-coca, en dosant à peu près à égalité les composantes. Se cuiter bêtement ne l'intéresse pas, il savoure simplement de temps à autres le plaisir d'un verre, à petite dose. Il lui arrive d'y associer la fumée du Narguilé, mais il s'impose de sévères limites sur ce dernier point, il n'est pas vraiment tenté par l'addiction à ces cancers ambulants. La musique et la poésie sont de son quotidien, de tous les styles et par tous les auteurs, excepté le rap. Une insulte au talent selon lui, il qualifie ces sons de « simples bruitages peu élégants » et déplore les thèmes explorés sans la plupart de ces textes, il y préfère de loin le slam. Bon, soit, il admet que certains se débrouillent bien et tous les rappeurs ne sont pas forcément racistes, homophobes, misogynes et j'en passe et des meilleurs, mais cette partie de ce genre est déplorablement minoritaire. Il y préfère tout de même Tchaïkovski. Sinon, il aime beaucoup se balader, la marche à pied est l'une de ses grandes distractions, malgré que cela lui pose parfois quelques problèmes notamment d'équilibre.. Il apprécie également les bêbêtes, surtout les chats, et il peut passer un temps considérable à dessiner. Il ne voit rien ? Et alors ? Cela ne l'empêche pas de tenir un crayon que je sache ! En revanche, si Ithan aime beaucoup de choses diverses et variées, il y en a d'autres qu'il n'apprécie pas du tout. A commencer par les poireaux. Oui, je sais, c'est bizarre mais c'est un mauvais souvenir qui lui vient de sa petite sœur, qui elle au contraire adorait ce style de légume et qui les utilisait comme doudous étant enfant et comme grigri par la suite, en les trimbalant partout avec elle. Conséquence, il ne supporte plus de voir ces végétaux ni de sentir leur odeur. Il exècre tout pareil plusieurs autres détails de son existence tels que le langage « jeune » (parce qu'il ne le comprend pas), les Beatles, le foot, les fanatiques de foot, les humanitaires (ne lui demandez pas pourquoi où il va vous embarquer dans un débat intensif), les politiques... Hum. Bref, à vous les studios !







HISTOIRE



Au départ, rien ne prédestinait Cassiopée et Tristan à se rencontrer. Elle avait grandi dans les rues monégasques, avait laissé tomber les études à 16 ans et avait poursuivie une brève carrière de petite délinquance avant de terminer dans un foyer pour femmes battues après avoir fuit son compagnon. Lui était fils d'un riche sociétaire londonien, s'était baladé avec excellence jusque bac+7 et avait reprise la société de son père laquelle lui permettait de voyager aux quatre coins du monde. Ils s'étaient croisés lui client de passage d'une station service en direction de Paris et elle simple caissière hâtive de rentrer chez elle. Il l'avait trouvée belle. Il était revenu.
La confiance de Cassiopée était une donnée de valeur, elle était difficile à gagner mais restait acquise une fois accordée, Tristan fut patient et obtint sa main cinq ans après cette rencontre. Ils menèrent une vie plaisante durant trois ans, dans un grand domaine un peu à l'extérieur de Londres, elle reprenant peu à peu l'assurance d'une femme libérée et lui se ravissant de la perfection de son quotidien. Il était poète et aimait les lettres, il aimait le prénom chantant de sa compagne et composait souvent à propos de son aimée, il aimait les mélodies et les grands artistes. T. Grimme était un homme cultivé, qui savait faire face tant à une vie professionnelle active qu'à une vie de famille qui tendait à s'agrandir. Le premier enfant fut très désiré, et arriva la nuit d'un 13 avril venteux, une pleine lune. La naissance d'Ithan marqua tant bien le commencement de sa vie que la fin de celle de Cassiopée. Elle rendit son dernier souffle au petit matin, alors que Tristan l'étreignait dans un chagrin qui dépassait les larmes. La vie ne l'avait jamais épargnée, elle avait été belle et intelligente mais cela ne lui avait servi à rien, les quelques années heureuses vécues avec son homme n'avaient étés que son Requiem. L'on dit qu'elle s'était éteinte comblée et sans regret, sinon celui de ne pas avoir eut plus de temps aux cotés des siens. Plus tard, un ami venant de Galway expliquait à l'enfant que c'était le Gwalarn qui avait pris sa mère, il l'avait aimé avant de la faire sienne. Il disait que telle la Grenouille des « Passagers du Vent », elle resterait jeune à jamais, en fille des brises qu'elle était.

Spoiler:
 

Tristan Grimme avait oublié de vivre durant deux ans, suite à la mort de Cassiopée, il n'était plus que l'ombre de lui-même et se mouvait uniquement dans le souvenir de feu son aimée. Mourir pour des idées, comme aurait dit Brassens, d'accord, mais de mort lente. Il avait été automate, s'investissant faussement dans son entreprise et feignant de s'impliquer dans l'existence de son fils. Il ne savait pas y faire avec les enfants, surtout lorsque ceux-ci avaient une quelconque ressemblance, même imaginée, avec sa femme défunte. Il eut tôt fait de confier Ithan aux bons soins d'une nourrice et de se tourner vers un monde dans lequel il évoluait plus facilement, celui qui était son métier. Peut-être aurait-il pu continuer ainsi tout le reste de sa courte vie, s'il n'avait pas un beau jour rencontré Morgane Dynastt, une trentenaire charismatique embauchée dans la communication externe de la boîte. Il l'avait apprécié pendant quelques mois avant de décider qu'il l'aimait et qu'il la voulait à ses cotés. Elle accepta et ils se marièrent environ un an après leur rencontre, les choses entre eux furent toujours claires et rapides. La grossesse advint relativement tôt, peut-être un peu trop au goût de Tristan. Tous deux savaient que Cassiopée restait présente tant dans la demeure que dans l'esprit de l'homme, ils savaient qu'elle resterait à jamais l'unique amour sincère du père de famille mais Morgane s'en accommodait curieusement Peut-être s'était elle familiarisée à ce fantôme qui hantait avec douceur le domaine ? Personne ne le sut jamais.

La seconde enfant se nomma Jadhys, en mémoire à une arrière-grand-mère française de la Dame de la maisonnée. Une harmonie doucereuse, parfois lourde, subsistait à la naissance de la dernière arrivée. La véritable histoire d'Ithan Grimme débute à l'âge où les petits vers que sont les bébés deviennent progressivement des « gosses » et qu'ils commencent à cogiter sur autre chose que maman = lait = manger = faim, vers quatre ou cinq ans. Il n'aimait pas Morgane, qu'il voyait même s'il ne s'en rendait pas compte comme une insulte à sa mère, mais il ressentait une certaine affection à l'égard de sa petite demi-sœur. Il avait apprit à apprécier son père et avait développé une complicité avec lui, même s'il ne le voyait pas assez à son goût. Laisser la fillette jouer et tripoter ses doigts en la contemplant d'un regard fasciné était l'un des grands passe-temps du garçon, il pouvait passer des heures à la fixer en se demandant si elle jouerait un jour avec lui. Son allergie au football (et à ses supporters) ainsi que son attachement à la musique débutèrent dès ce jeune âge, suivant l'exemple paternel. Il ne connu pas les plaisirs de l'école et la « tendre innocence des peuples des coures de récréations » (vous savez, celles qui sont bourrées de cruels garnements aussi stupides que mesquins) et commença sa scolarité au moyen de cours privés coûteux. Il apparu rapidement qu'avoir un précepteur est nettement plus intéressant lorsqu'on s'amuse à se planquer pour échapper à ses leçons que pour l'écouter débiter des heures de leçons aussi ennuyantes que peu ludiques. Néanmoins, Ithan était plutôt bon élève et se débrouillait bien pour ce qui était des bases de l'enseignement. Il fut décidé de laisser d'avantage de liberté au petit garçon un jour particulièrement agité où il entraîna pour la première fois la petite fille dans ses jeux. L'un des grands couloirs de la demeure était parsemé d'orchidées superbes, disposées sur des guéridons. Jusqu'au jour où les deux gamins eurent l'idée d'ériger une grande toile d'araignée à l'aide de dizaines de pelotes de laines entremêlées entre les pieds des petites tables. Ces jeux sont toujours drôles jusqu'à ce qu'un précepteur furieux passe en trombe dans le corridor en emportant la totalité du mobilier avec lui. L'homme fut renvoyé et le petit garçon apprit à profiter des longues balades dans les rues londoniennes.

Spoiler:
 

C'est à six ans qu'Ithan fut confronté pour la première fois à la dure réalité de la condition humaine, terriblement furtive, mortelle. La fragilité du corps. Les joies de la cécité héréditaire, si j'ose dire, présentée sous la forme d'un cancer de la rétine, héritée de feu Cassiopée, maladie tardive qui ne s'était pas manifestée à l'âge tendre chez la mère mais qui resta dans la moyenne pour son fils. Ce n'était pas fatal mais cela restait incurable . Difficile d'expliquer à un enfant qu'il va lentement perdre la vue à cause d'un méchant virus qui s'attaque à un petit miroir qu'on a dans la tête et qui nous permet de voir. Un bref délai lui était accordé, la dégénérescence allait être très douce jusque ses dix ans, puis elle allait s'accélérer jusqu'à ce qu'il finisse complètement aveugle entre quinze et vingt ans. Tristan lui raconta pendant un temps que le voile qui s'assombrissait devant ses yeux était dû à un manque de sommeil. Dans un premier temps, ce problème n'altéra pas l'existence du gamin, il continua pendant quelques années à mener le quotidien bien tranquille d'un petit garçon en pleine pré-adolescence. Étudier un peu (en râlant sur son père parce que très franchement, faire partie de l'élite, les enfants ils s'en fichent un peu), jouer beaucoup, apprendre le piano, se faire des copains, dessiner -sur les murs, c'est plus marrant que sur du papier-, faire tout plein de bêtises... Normal quoi. La période entre ses cinq et ses six ans fut heureuse, sur tous les points de vue.

Jamais il ne s'attacha à Morgane, leur relation était un étrange mélange de tolérance distante et de respect mutuel, ils communiquaient parfois mais ne se comprirent jamais. Peut-être parce que l'enfant se doutait qu'elle était plus intéressée par la situation qu'elle avait au sein de la demeure Grimme que par Tristan et parce qu'elle savait qu'il n'était pas dupe. Comme quoi les jeunes ressentent parfois ce que ce que les adultes préfèrent ignorer. En revanche, Ithan avait une profonde affection pour Jadhys, qui avait cinq ans de moins que lui. Il passait un temps considérable à jouer avec elle, à lui montrer des trucs, à essayer de lui apprendre des mots, ils lièrent une solide relation fraternelle qui fut brièvement mise en danger par l'apparition des poireaux dans la vie de la fillette. Ben oui, imaginez vous faire poursuivre à longueur de journée par une mouflette surexcitée armée de deux de ces végétaux, il y a de quoi vous en dégoûter pour le restant de vos jours ! Il ne prêta pas beaucoup d'attention à ses iris qui déclinaient de jours en jours et à sa vision qui se faisait de plus en plus sombre, il ne s'en inquiéta pas outre mesure jusqu'à ses onze ans, où son père décida de lui expliquer ce qui lui arrivait réellement. Le coup fut difficile à accuser mais Ithan ne réalisa pas vraiment ce qui se passait. Il se préoccupa d'avantage de l'entrée au collège privé qui l'attendait que du brouillard qui embrumait son monde depuis un petit bout de temps déjà.

Spoiler:
 

Au final, l'existence dite « ordinaire » d'Ithan Grimme bien que courte fut heureuse et à peu près irréprochable. Un bon élève sans trop faire d'effort, une certaine popularité, une famille aimante, il vécu sans se poser de question et avec une facilité plutôt plaisante. La seule ombre au tableau était la maladie, qui s'était développée de plus en plus vite et qui contraignait l'adolescent à apprendre à faire avec, apprenant le braille, l'alphabet du télégraphe et affinant les sens qui lui restaient. Durant un temps, il détesta ce mal qui l'empêchait de voir ces images et scènes qu'il connaissait si bien et auxquelles il tenait tant, il était terrifié à l'idée de ne plus voir qu'un fond noir et dénué de couleurs. Le fait qu'il ne puisse rien y faire, ni lui ni personne, le minait terriblement. Il perdit goût à la vie pendant quelques mois, ne s'intéressant plus à rien, mis à genoux par le cancer. Mais étant d'un naturel optimiste, et poussé par sa petite sœur qui ne comprenait pas que son grand frère auquel elle vouait un culte se laisse abattre aussi facilement, il reprit le dessus peu après ses douze ans. Il ne verrait plus rien d'ici quelques années ? Ben fallait profiter de l'instant présent ! Conneries en tous genres furent de la partie à partir de cette décision, tags, papier toilette détrempé dans les buissons des voisins, il se démena à vivre comme il l'entendait jusqu'au jour où il reçu une lettre venant d'un destinataire inconnu...

Ce jour là, allez savoir, peut-être Jadhys avait-elle présumé le départ prochain de son frère. Toujours est-il que leur avenir commun fut le sujet de la grande discussion de la matinée, ce qu'ils allaient faire prochainement et aussi ce qui les attendait des années plus tard. Elle se souciait de savoir si ils n'allaient pas se brouiller comme tant d'autres enfants de familles recomposées, de savoir s'ils allaient garder contact, de savoir s'ils allaient se perdre de vue. Lui s'en était moins préoccupé, sans doute étaient-ce ses yeux gris qui lui indiquaient de faire confiance à ce qui l'attendait.

Spoiler:
 

Au départ, Ithan cru comme à un rêve, il avait du mal à imaginer ce qui lui arrivait en sachant qu'il ne le voyait pas vraiment. Il avait treize ans à la date de son arrivée sur l'île, la cécité de ses iris avait beaucoup progressé, les couleurs lui avaient échappées et il ne distinguait plus les formes que très vaguement, un voile noir lui masquait presque tout. Se repérer lui paru impossible, il n'avait aucune idée de l'endroit où il était, il savait juste qu'il était seul dans un endroit où il n'avait jamais mis les pieds et qu'il s'en sortirait difficilement. Ou pas. L'intervention d'une jeune fille fut réellement providentielle pour une fois, il ne saurait dire combien de temps il aurait pu tourner en rond sinon. L'adaptation à toutes ces nouvelles (difficiles à croire pour la plupart) fut assez longue, il cru pendant un certain temps à une plaisanterie aussi stupide que bien orchestrée. Notamment à cause de son pouvoir et de ses conséquences désastreuses dans un premier temps, sa maîtrise resta joyeusement aléatoire pendant quelques années (mais maintenant ça va mieux, même s'il n'en a pas exploré la moitié de ses possibilités). Il compta beaucoup durant une période sur une amie rencontrée un peu au hasard mais cette situation nouvelle lui plu assez rapidement. Ses possibilités étant assez limitées à cause de ses yeux, il se tourna naturellement vers la musique et ouvrit une boutique d'instruments de musique de moyenne et haute gamme. Aujourd'hui, quelques années plus tard, il a apprit à faire face aux nombreuses situations désastreuses et quotidiennes d'Esplumoir, même s'il se doute bien qu'il n'a pas encore tout vu...






DERRIERE L'ECRAN



Âge : 18 ans.

Comment avez vous découvert ce forum ?Par Orphée.

Première impression ? Un beau thème, j'adore la bannière, et le contexte est intéressant.

Vous pensez être très présent/assez présent/pas trop présent ? : Pas mal présent une fois le bac en poche.

Autre chose ? [On aime la volaille by Becky ~] Z'avez pas honte de maltraiter ces pauvres oiseaux ?!

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Feathers Road
Admin Poulpovore

Feathers RoadAdmin Poulpovore

Féminin
Messages : 438
Age : 20
Date de naissance : 25/06/1997
Nom de Code : Tiger Bird
Quartier : Feathers Road
Plume : Amnésie

MessageSujet: Re: Ithan Grimme || 100%|| Mar 21 Juin - 15:42

Bonjour et Bienvenue. 8D

Désolée du retard.
Les examens, toussa... /PAN/
Donc, j'ai lu ta fiche. ♥

Et tout m'a semblé parfait.
Et puis, un presque aveugle, c'pas souvent qu'on en voit, c'est original. ♥
Donc, pour moi, tout est complet.

Tu es validé. ~

N'oublie pas de réserver ton avatar l'homme bleu aux poireaux et de créer ta fiche de liens.
Amuse-toi bien parmi nous. ♥




She looks like a doll but she is also wild as a tiger

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ithan Grimme || 100%||

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
— Esplumoir ; ::  :: 
La décharge
 :: Fiches
-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit