AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Forum en pause. Voir ICI.
 

Partagez|

Yuna's story

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Yuna's story Mar 28 Juin - 3:07

IDENTITE




Nom : Kannagi
Spoiler:
 

Prénom : Yuna
Spoiler:
 

Nom de code : Etoile de Jais

Âge : 16 ans - Née le 22/05 -

Nationalité : Japonaise - Française

Orientation sexuelle : Elle n'y a jamais vraiment pensé, mais peu importe le sexe de la personne tant que les sentiments sont là.

Métier : Musicienne [Violoniste]
Spoiler:
 

Plume souhaitée : Invocations
Spoiler:
 

Plume attribuée : Contrôle des appareils électroniques.
Spoiler:
 

Quartier : Bloody Lane

CARACTERISTIQUES PHYSIQUES




Au loin, vous apercevez une silhouette… une personne… une jeune fille… En vous approchant vous remarquez la corpulence frêle, fragile, les bras, tout comme les jambes, sont fins. La peau pâle, vous ne pouvez pas encore distinguer le visage, mais vous observez ses longs cheveux châtain, ornée d’un chapeau plutôt original, blanc et rouge. Avec ces cheveux lisse et soyeux, il doit être facile de se faire toute sortes de coiffures diverses et variés, mais ceux-ci resteront tels quels, car vous savez que cette jeune demoiselle ne prend pas la peine de se démarquer des autres. Vous remarquez, quelques mèches beaucoup plus courte que les autres, ces mèches sont très instable, allant parfois dans tout les sens, vous vous rendez compte avec amusement qu'elles peuvent faire penser à des oreilles de chat. Vous approchez encore un peu, la vous observez ses vêtements décontractés, des vêtements d’été, un débardeur bleu ciel, une petite jupe rouge, se mariant avec l’une des couleurs de son chapeau, arrivant au dessus des genoux, des chaussettes tombante de la même couleur que le haut, et des chaussure de même couleurs que son couvre-chef. Aux poignets, un tissu noir. Soudain vous vous souvenez l’avoir déjà vu habiller, tout à fait autrement. Lors d’une de ses prestations de violoniste, a cette instant vous aviez l’occasion d’observé ce mystérieux individu de plus près. Cette fois-ci elle fut habillée d’une élégante et légère robe noire, longue, dos nu. Ses longs doigts fins, habillé de court ongles en amande, se promenant sur les cordes, observé par deux saphirs, ornée de longs cils, surlignée par de fins sourcils. Au dessous, son petit nez en trompette, permettant à chaque être humains de respirer. A l’intérieur de ses lèvre rosées, une dentition blanche et bien alignée, indiquant un entretient régulier chaque jours. Les joues rosées, malgré sa peau pâle, le menton bien arrondis, de petites oreilles ovales, à chaque extrémité de sa tête. C’est ainsi que s’achève la description physique de la demoiselle…


CARACTERISTIQUES PSYCHOLOGIQUES



~Brillante – Franche – Calme – Maladroite – Asocial – Possessive~

Issu d’une riche famille, être dépourvu de capacités intellectuelles au dessus de la norme, est une honte chez les Kannagi. C’est pour cela que dès son plus jeune âge, Yuna dut étudier sans relâche afin de devenir aujourd’hui, à seize ans, une personne que l’ont peut définir de brillante. Parlant couramment le japonais et l’anglais, l’adolescente apprend depuis quelques temps, sa langue natale oubliée, le français. Ses notes excellentes, manipulant l’électronique à merveille, malgré la pression, Miss Kannagi n’a en aucun cas le droit à l’erreur. Son plus grand bonheur, son violon, qu’elle garde jalousement avec elle. Solitaire, Yuna ne se lie pas d’elle-même aux autres, elle n’en a simplement pas le temps. Devenue asocial, son manque de tact et sa franchise ne l’aide certainement pas à s’entourer de personne de confiance. En effet, Yuna se contente simplement de dire ce qu’elle pense et ne parle jamais pour ne rien dire, peu importe que cela blesse ou pas, son interlocuteur devra tout simplement regarder la vérité en face. La jeune fille malgré la période, dite « rebelle » de l’adolescence, n’est pas du genre à s’emporter pour tout et n’importe quoi, il est même rare qu’elle s’énerve même quand cela est justifier. Désintéressé et impassible, on peut avouer qu’elle ne montre pas facilement ses sentiments, le visage neutre, on peut la qualifier clairement de je-m’en-foutiste. Malgré cela, il ne faut pas oublier que Yuna reste un être humain, qui, même si elle ne le montre que très rarement, ressent de la joie, de la tristesse, et craque même de temps en temps en cachette. Après avoir parlé du coté sérieux de la jeune fille, voici ses plus grands défauts, que la jeune bourgeoise, essaye de cacher à tout prix. En effet, bien que cela ne ce voit pas, Yuna est très maladroite, capable de se perdre sur une ligne droite, une catastrophe ambulante en cuisine, par chance, elle n’a pas de moyenne sportive. Une autre facette de sa personnalité, que Yuna essaye à tout prix de se débarrasser, son coté possessif. Les amies de Yuna se font rare, mais lorsque la demoiselle s’attache à quelqu’un, il n’est pas question pour elle, de la perdre. Bien heureusement, la jeune fille sait très bien se maitriser et s’imposer des limites. Parlons maintenant brièvement, des gouts de miss Kannagi, grande amie des animaux avec qui elle s’entend mieux qu’avec les êtres humains, elle prend cependant bien soin de ses amis, à compter qu’elle en ai. Son met favori, le melon, auquel elle ne peut pas résister. N’ayant eut aucun contacte affectueux avec ses parents adoptif, la jeune fille, pour une raison que vous découvrirez plus tard, haït sa famille actuelle. Elle déteste également les pots de colle et le mensonge…


HISTOIRE



Paris, 11e arrondissement, c’est à l’Est de cette grande ville de France que je suis née. Mes parents : un homme marié, et une gamine d’à peine 16 ans. A ma naissance, ce fut mon père, qui me prit sous son aile, ma mère étant encore qu’une lycéenne. Bien sûr, il dut mentir à sa femme, lui dire qu’il m’avait trouvé dans une poubelle, situé dans les bas quartiers, histoire dont il s’inspira dans les faits divers de son journal quotidien. Afin d’éviter toutes questions, il avait dit être passé par là, afin de rentrer plus tôt chez lui, au coté de sa femme. C’est donc, basé sur des mensonges, que commença ma vie. La jeune femme, étant dans l’incapacité de procréer, m’accepta tout de suite comme sa fille. Pour ce qui était de celle qui m’avait mise au monde, elle déménagea, une mutation de ses parents à ce qu’il paraissait. Chose qui devait tomber à pique, puisque de le jeune salarié, ayant maintenant un enfant à charge, allait de toute façon mettre un terme à leur relation. Ce qu’il fit, la veille du départ de l’adolescente, qui lui avait demandé d’attendre qu’elle obtienne son diplôme, avant de divorcer et récupérer leur fille, demande qu’il refusa, soi disant pour mon bien. Le jeune homme allait bientôt regretter d’avoir attisé la colère de la jeune fille, qui croyait à présent que leur histoire n’était qu’un jeu depuis le début. Tout cela on me l’avait raconté, mais je vais maintenant vous racontez ce qui provoqua ma naissance et tout ce qui va suivre...

D’un coté, une jeune lycéenne qui venait d’avoir le cœur brisé, par l'un de ses cruels adolescents de son lycée. De l’autre, un jeune salarié, dont le mariage allait au plus mal. Sa femme et lui, voulait des enfants, mais elle après une fausse couche, elle fut dans l’incapacité de donner naissance. Ils avaient essayé de nombreuse fois d’adopter, mais l’enfant leur était à chaque fois retiré pour des raisons diverses, variés et parfois ridicules. La frustration, et la déception avait entraîné de nombreuses disputes chez le couple qui s’entendait pourtant à merveille. C’est ainsi que l’adolescente au cœur brisé rencontra le jeune homme dont le mariage était sur le point de se briser, par le biais du père de la lycéenne qui était un grand ami du salarié. Allant au plus mal, celui-ci l’avait invité chez lui afin de lui remonter le moral, puis il rencontra sa fille. D’une grande beauté il tomba tout de suite sous le charme de la jeune fille, ce qui fut réciproque du coté de celle-ci. C’est ainsi que commencèrent leur relation secrète qui m’avait donné la vie.

Cela faisait à présent quatre ans que je vivais chez mes parents, dont le mariage était maintenant aussi solide qu'un roc, enfin pour le moment… Mon père était toujours le même salarié, dans cette usine qui fabriquait je ne sais quoi, gagnant une misère pour un travail acharné. Mais le fait qu’il fit cela pour sa chère et tendre famille, lui donna suffisamment de force pour faire de son mieux, dans ce qui entreprenait. Quand à ma mère, elle avait abandonné son travaille de couturière, afin de s’occuper de moi. Elle m’avait chéri chaque minutes depuis qu’elle m’avait tenu dans ses bras pour toute première fois, comme-ci elle m’avait elle-même mise au monde, ignorant d’où je venais réellement. Quand à moi, à cette époque je n'étais encore qu’une petite fille innocente et ignorante, j'étais une gamine heureuse, mes parent malgré leur difficultés financières, m’avaient donné tout ce dont j’avais besoin, je ne manquais de rien. Je me demande encore, comment aurait été ma vie, ou moi-même comme j'aurais été, si tout ce qui allait ce passer par la suite, ne c’était pas passé…

Ce fut le jour de mon anniversaire, que tout ce passa très vite. Mes parents avaient, comme chaque année, durement économisé pour ce jour. Ils avaient acheté un magnifique gâteau, voulant en plus acheter un melon comme je les aimais énormément, malheureusement ce ne fut pas encore la saison… Je me souviendrai toujours de ce jour, marqué à jamais dans ma mémoire. Alors que ma mère était en train de découper le gâteau, après que j’eus soufflée les bougies, on entendit quelqu’un frapper à la porte. Sur le seuil, une jeune femme que je ne connaissais pas, je me souviens du visage choqué de mon père, celui perplexe de ma mère… Tandis que les trois adultes entamèrent une discussion que je ne comprenais pas, je m’étais contenté de regarder par la fenêtre, grimpant sur un meuble, comme j'avais l'habitude de faire. Je me souviens vaguement d’une luxueuse voiture qui trônait sur le trottoir, gênant les piétons qui se mettaient à râler. Alors que j’observais les hommes en lunette de soleil et habillés de noir qui attendaient près de la voiture, la discussion, avait soudain monté d’un ton, me faisant sursauter et tomber du meuble sur lequel j’étais perché. L’ambiance m’indiquant de me taire, je ne m’étais pas plains, mais ma mère, inquiète, courus tout de suite vers moi afin de s’assurer que je n’avais rien de cassé. La jeune femme présente, cria, comme pour l’arrêter, faisant réagir mon père, les deux adultes se mirent à se disputer à nouveau. Je n’aimais pas cette situation… Qui était cette femme qui était apparus tout d’un coup dans ma vie ? Nous étions bien tout les trois, mais cette femme était venus tout gâcher… Cette dernière ce calma, déclarant d’étrange révélation, que j’avais beaucoup de mal à comprendre à cause de mon jeune âge, mais les regards à présent tournés vers moi, m’indiquait que cela me concernait. Ma mère se tourna vers mon père, grave, quand à lui avait un regard désolé, puis avoua que tout ce que venait de dire la jeune femme était vrai. Ce qui eut pour effet d’effondrer ma mère qui craqua, poussant des cris, éclatant en sanglot. Je voulus courir vers elle afin de la prendre dans mes bras, mais la jeune femme qui avait causé tout cela, m’agrippa violemment le poignet… Vous l’avez sans doute devinez, cette jeune était ma mère biologique, et qui avait tout raconté à ma mère adoptive au sujet de ma naissance, dans le but de me récupérer et faire du mal à mon père. Elle avait à présent vingt ans, et c’était marier à un riche héritier japonais, mais c’était toujours souvenu de ce misérable salarié qui lui avait fait du mal.

Après cela, je fus séparée de ma famille, ma mère que j’aimais tant, n’avait pas réussi à accepter le fait que je sois issus d’une liaison, et que son mari lui avait mentit. Ils devaient certainement avoir divorcé après mon départ. En partant tout ce que j’eus le temps de prendre, ce fut mon dernier cadeau d’anniversaire, un violon de taille adulte. L’année d’avant, on m’avait offert un petit violon pour enfant, c’est ainsi que j’avais commencé à en faire, et j’adorais cela. J’aimais faire du violon, et voila que mon dernier souvenir matériel de mon ancienne vie, mon heureuse vie, en était un. Ma génitrice, m’installa dans une résidence au alentour de Tokyo, bien qu’elle m’avait récupéré, elle ne m’aimait pas, ne me montrait aucun signe d'affection et c’était réciproque. Après tout, elle avait brisé ma vie dans le but de ruiner le mariage de mes parents et de se venger. Je vivais seule avec les domestiques dans cette résidence avec seulement une occupation, le travail. Heureusement, j’avais l’autorisation de continuer de pratiquer la musique, mon seule plaisir qui me restait… Inscrite dans un lycée de Tokyo, n’étant pas habitué au monde extérieur et des gens qui l'animaient, j’avais beaucoup de mal à me lier aux gens qui m’entouraient, et mes camarades de classe intimidés par mon "statut social" et mon caractère asocial, n’osaient pas m’approcher. Ce fut ainsi que je vécus douze années de ma vie… Ce fut lors d’une soirée organisée par l’entreprise de mon « beau-père », - à vrai dire je le voyais seulement lors de ces événements, lui ainsi que ma mère et mes demi-frères et sœurs à qui je n’avais jamais parlé. Je n’avais aucune envie de les connaitre de toute façon… - Bref, ce fut lors de cette soirée que l'un des domestiques m’apporta une lettre, n’ayant rien à faire d’autre, puisque je détestais ces soirées, je me mis dans un coin afin de la lire, il fallait dire que les lettres qui mettaient adressée étaient rare. Le contenue était plutôt étrange, en temps normal je m’en serais méfiée, mais pour une raison inconnue, je récupérai mon précieux violon que j’emmenai partout, puis me dirigeai vers le téléphone le plus proche, appelant le numéro indiqué sur la lettre. Puis… Plus rien, mon esprit fut plongé dans les ténèbres les plus profondes…





DERRIERE L'ECRAN



Âge : 16 ans

Comment avez vous découvert ce forum ? Partenariat avec PA

Première impression ? J'aime beaucoup le graphisme, et le contexte m’intéressais beaucoup.

Vous pensez être très présent/assez présent/pas trop présent ? : Pour l'instant on va dire pas trop. Car j'ai déjà deux comptes sur PA, mais je me suis lassée par le contexte de pokemon, sauf qu'étant attachée à ces deux comptes que j'ai plutôt bien réussi, je n'ai pas envie de les supprimer... alors je me suis inscrite ici, voir si j'arrive à m'adapter, m’intégrer, dans ce cas je vire un de mes comptes (à contre-coeur mais faut bien que j'innove un peu ;w;) et je serai donc officiellement présente. ^w^ Vus que ce sont les vacances, j'ai le temps de rp, donc c'est la meilleur période pour tenter d'en gérer trois !

Autre chose ?


Dernière édition par Kannagi Yuna le Jeu 5 Jan - 19:25, édité 62 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Avenue of the Roses
Admin tonique

Avenue of the RosesAdmin tonique

Féminin
Messages : 400
Age : 20
Date de naissance : 12/02/1997
Nom de Code : Pink Narciss
Quartier : Avenue of The Roses
Plume : Lévitation & Empathie avec les animaux - Black Star ♥

MessageSujet: Re: Yuna's story Ven 29 Juil - 14:52

Ha ha. ♥ Toujours d'actu ?


Vava by Mi-sama ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Yuna's story Ven 29 Juil - 15:09

Oui, je viens de récupérer le net, j'étais en vacs. Gomen, j'ai pas pensé à prévenir. x.x
Je reprend donc ma fiche. °w°
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Yuna's story Ven 19 Aoû - 2:49

Hop ! Fiche terminé, en espérant que tout soit dans les normes. °w°
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Yuna's story Dim 21 Aoû - 11:12

OMG. Je deviens folle. L'avatar ! C'est Blue ! Les pokémon vont nous envahiiiiiiiir ! *poutre*

*hum hum* Donc, bienvenue sur Esplumoir et amuse-toi bien.
Bonne chance pour gérer tes trois comptes !
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Avenue of the Roses
Administratrice

Avenue of the RosesAdministratrice

Féminin
Messages : 1500
Age : 20
Date de naissance : 14/11/1996
Nom de Code : Silver Rose
Quartier : Avenue of the Roses
Plume : Dessins animés

MessageSujet: Re: Yuna's story Dim 21 Aoû - 23:20

Yunaaaaa !



Bien, bien. Regardons cette fiche. 8D

Identité :
Tout est rempli, plumes expliquées, nom de code OK !

Physique :
Le nombre de lignes est respecté, quelques fautes mais ça passe, on visualise bien Yuna. OK

Psycho :
J'aime bien l'idée qu'elle soit maladroite malgré son côté "petite fille modèle". C'est un bon défaut, il en entraîne d'autre xD Bref, OK

Histoire :
Je pars du principe que les fautes ont été corrigé, et de ce que j'ai pu en voir vite fait, c'est bon /o J'aime bien l'histoire de Yuna, il lui est arrivé plein de choses, c'est assez triste... Mais c'est plutôt bien raconté, j'ai apprécié. OK

Profil :
Code validé, rempli. OK

Bref ! C'est beaucoup moins argumenté que ce qu'aurait fait Becky-chou, excuse-moi, je ne suis pas douée /o Mais j'affirme maintenant que tu es V A L I D E E ! ♥ Amuse-toi bien sur Esplumoir, n'oublie pas de réserver ton avatar et de créer ta fiche de liens/RPs :D

PS : Ouch, les codes ne vont plus du tout avec le design, ça fait mal aux yeux °w° Encore pardon ><

[ Je tiens à préciser que l'image est de Alix-chan. ♥ ]





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Yuna's story

Revenir en haut Aller en bas

Yuna's story

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
— Esplumoir ; ::  :: 
La décharge
-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit