Forum en pause. Voir ICI.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

L'école des fans [PV Alix]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar



Féminin
Messages : 45
Age : 21
Date de naissance : 07/11/1996
Nom de Code : Swallow whistle ~
Quartier : Feather road ♪
Plume : Apnée + Flash back

MessageSujet: L'école des fans [PV Alix] Dim 4 Déc - 13:16


Il faisait beau à Esplumoir pour une fois. Depuis quelques temps, on n'avait pas vu un ciel aussi bleu et dégagé. En ce moment, c'était plus de la pluie et du vent. Il y a à peine deux jours, il avait neigé. Ouais, Esplumoir, c'était plus comme avant.
Lukas en avait juste marre en ce moment. Lui qui d'habitude était si optimiste et joyeux, il avait un soudain coup de cafard. Ce calme sur l'île, il aimait pas ça du tout. Il ne voyait plus du tout ses anciens amis et se sentait super seul. Il s'ennuyait en vérité. Même embêter les gens n'arrivait plus à le distraire.

Bref, ce jour là où faisait si beau, Lukas décida soudain de sécher son travail au parc d'attractions pour aller se promener dans le reste du Hope District. C'était le quartier qui avait le moins pris cher après la guerre, et Lukas le visitait souvent, vu qu'il y travaillait. C'était l'endroit le plus tranquille, et le plus animé dans le même temps. Forcément, avec le parc et le stade, c'était là où le plus de quartiers étaient réunis ensemble. IL se balada ainsi dans les rues en appréciant l'air plutôt frais et le chant des oiseaux. Rien de tel pour rendre le sourire à un petit Lukas ! Il se mit à fredonner des notes sans suite avec les oiseaux, et pendant l'espace d'un instant, on aurait pu l'appeler "le garçon qui parlait à l'oreille des oiseaux" ou un truc du genre. En plus, comme Lukas chante assez bien quand il n'y a personne pour l'entendre, ça faisait un truc assez joli. Il pourrait enregistrer un disque en coopération avec les moineaux.

Le solo de Lukas fut interrompu par des éclats de voix provenant de la rue adjacente à la sienne. C'était assez bizarre, étant donné qu'il avait dépassé depuis longtemps le centre ville. Il ne voyait absolument pas quel endroit pouvait attirer autant de gens. Il s'engagea donc dans la rue avec curiosité. Quand quelque chose distrait Lukas, c'est pratiquement impossible de lui faire changer d'avis. Il continuerait coute que coute vers le bruit. Il dut enjamber un mini mur et des buissons pour arriver, mais finalement il arriva devant le batiment.
C'était l'école ! Bien sur, comment avait-il pu l'oublier ? Lukas avait passé à peu près un mois à l'école, mais il était parmi les plus grands, et aussi les plus glandeurs, alors il était parti très vite. En fait, il n'est pas si bête, mais en classe, il est exaspérant. Faut croire qu'il fait exprès de dire n'importe quoi pour énerver les profs. C'est surement le cas d'ailleurs.

Donc en contemplant cet endroit où une centaine de gosses étaient enfermés au lieu de profiter du soleil, Lukas chercha un moyen de jeter un œil à l'intérieur. Il y avait une lourde grille, et un mur de pierre qui entourait toute l'école. Le bâtiment en lui même était plutôt impressionnant, style vieille maison de pierre, entourée de sa cour. Ça reproduisait très bien l'effet école voulu. D'après le bruit, c'était l'heure de la récréation. Lukas mourrait d'envie d'entrer maintenant. Il repéra un mur envahi par le lierre et entreprit d'y grimper. Il avait vu que c'était possible dans un jeu vidéo, mais dans la vraie vie c'était une autre affaire. Au final il s'aida plus des creux dans la pierre que du lierre, mais parvint à monter tout en haut du mur et de dominer toute la cour.
Là il y avait plein d'enfants, de dix à quatorze ans qui s'amusaient dans la cour, qui jouaient au foot, à la marelle. Il y avait aussi quelques gens de quinze ans, mais qui restaient à parler sur les bancs et sur l'estrade. C'était plutôt joyeux et animé. Lukas s'assit sur le mur, et regarda tout ce beau monde pendant quelques minutes. C'était franchement cool.

Il se souvint que c'était d'autres enfants plus grands qui servaient de professeurs. Il repéra la maitresse de cette année, qui était vraiment très belle. Elle avait l'air d'une petite pimbêche suffisante, mais elle était vraiment vraiment belle ! Lukas n'arrêtait pas de se faire des réflexions de ce genre sur à peu près tous les gens présents. "Aaah ce gamin est énorme ! Comment il fait pour manger encore, y a plus de place dans son corps !" ou "Oooh, elle est trop choute cette petite, j'ai envie de prendre ses joues et faire blsfbklsdg". En fait, ce sera pas de trop que Lukas aille à l'école, lui aussi. Il était plus vieux que tous ces gosses, mais ils connaissaient surement plus de trucs que lui.

Lukas se laissa glisser de l'autre coté du mur (et comme c'était haut, il se tordit la cheville comme un crétin) et se balada dans la cour comme si il avait toujours été là. Puis il alla s'assoir sur un banc tout seul pour continuer de regarder les gens.

[voilà xD Y a pas d'action pour l'instant, disons que c'est pour plus tard]


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://horatius-island.forumgratuit.be/

avatar

Avenue of the Roses
Admin tonique

Avenue of the RosesAdmin tonique

Féminin
Messages : 400
Age : 21
Date de naissance : 12/02/1997
Nom de Code : Pink Narciss
Quartier : Avenue of The Roses
Plume : Lévitation & Empathie avec les animaux - Black Star ♥

MessageSujet: Re: L'école des fans [PV Alix] Lun 5 Déc - 16:38

L'école ... Un lieu qui signifiait, pour la plupart des élèves, ennui mortel et apprentissage inutile. Franchement, rester enfermé des heures entre quatre murs et assis sur une chaise dure et inconfortable, ça n'avait rien de réjouissant. Certes, les cours d'histoire esplumoirienne était plus intéressant que les cours d'histoire terrienne et les autres matières bien mieux présentées et beaucoup plus ludiques, mais tout cela restait une école. Et honnêtement, l'école, c'est assez barbant. Sauf pour Alix. Innocente petite fille douce et adorable parmi tant d'autres, mignonne mascotte connue de tous et pourtant assez timide, la demoiselle aimait beaucoup l'école. Elle s'intéressait à énormément de choses et sa curiosité insatiable ne lui laissait aucun répit. Elle posait de nombreuses questions qui n'obtenaient pas toutes des réponses et sa culture personnelle lui permettait de répondre aux interrogations des autres, malgré son jeune âge. Il faut dire qu'elle était une des seules à venir d'une famille d'aristocrate et que son éducation n'était pas la même que celle des autres. Cela ne la gênait d'ailleurs pas le moins du monde et elle en tirait même une certaine fierté tout en restant d'une modestie adorable.

Breff. Tout ça pour dire qu'Alix était en ce moment même à l'école, écoutant sagement les propos d'une jolie maitresse un peu hautaine mais très gentille qui ne devait pas avoir plus de 16 ans. Elle parlait de la flore et de la faune d'Esplumoir, citant animaux en tout genre et végétaux divers. La fillette, malgré son air attentif, n'écoutait réellement que d'une oreille. Elle connaissait déjà tout ça et sa plume d'empathie lui permettait même de contrôler et de comprendre toute la faune de l'île. Ce n'était pas quelqu'un d'autre qui allait lui faire un cours là-dessus. Elle soupira discrètement, sans que son air sérieux ne s'efface pour autant. Elle n'avait jamais failli à sa réputation d'élève modèle et ce n'était pas près d'arriver. Pendant tout le début de sa vie, sa mère avait fait d'elle une enfant sérieuse et appliquée et jamais elle n'aurait pu enfreindre les règles qu'on lui avait imposé dès sa plus tendre enfance.

Au bout d'une heure, une sonnerie mise en place par la mairie retentit, à l'instar de celle des écoles normales. Parce qu'il fallait l'avouer, l'école d'Esplumoir n'avait rien de normal avec ses adolescents comme professeurs et ses élèves dotés de dons incroyables. Tous les enfants se précipitèrent dehors et Alix suivit la masse en riant, bavardant avec quelques amis qu'elle venait de retrouver dans la foule. A vrai dire, la présence de ses amis était aussi l'un des facteurs importants pour lesquels la jeune fille appréciait beaucoup l'école. Sans eux, elle l'aurait sûrement trouvée moins attrayante et moins intéressante. Apprendre sans ses amis, c'était beaucoup moins drôle. Une petite brune sortit d'un casier une corde à sauter et se plaçant au milieu de ses copines, elle la fit tourner autour d'elle pendant que les autres sautaient par dessus en riant et en donnant des gages à celle qui perdait. Toute la cour était envahie et l'on entendait de partout les cris et les rires qui réveillaient l'île et lui redonnait cette jeunesse si importante. C'était un tableau charmant et haut en couleurs.

Après environ un quart d'heures, l'alarme sonna de nouveau et la cour se vida aussitôt. Les élèves, dociles, retournèrent dans leur classe en bavardant et en rangeant les objets qu'ils avaient sortis : cordes, élastiques, ballons de foot, de basket ... Alix les suivit en silence, un léger sourire sur les lèvres. Les récréations étaient ses moments préférés. L'institutrice reprit les cours sur des mathématiques, écrivant additions, soustractions, multiplications et divisions au tableau. La classe d'Alix regroupait les jeunes de 10 à 13 ans, soit du CM2 à la 4ème environ. Les plus grands expliquaient aux plus petits et le système fonctionnait parfaitement. Ils enchaînèrent ensuite sur du français puis de l'histoire et lorsque midi sonna, tout le monde mourrait de faim. Ils coururent vers la cantine, avides de se remplir enfin le ventre. Alors que l'anglaise les suivait en tenant la main d'une amie à elle, elle aperçut sur un banc un jeune homme. Qui n'était, de toute évidence, pas de l'école. Intriguée, elle s'approcha de lui et ignora les appels de ses amis. Elle se retourna furtivement et leur fit signe qu'elle les rejoindrait plus tard. De nouveau, elle se dirigea vers le garçon.

« Salut. », dit-elle de sa voix aigüe et chantante. « Tu n'es pas de l'école ... C'est la première fois que je te vois. » Et elle connaissait beaucoup de monde ici. « Je m'appelle Alix De Vladinck. Mais Alix, ça suffit. Et toi ? » Elle lui laissa le temps de répondre en enchaîna sur d'autres questions. « Qu'est-ce que tu fais ici ? Tu es assez grand pour travailler ? C'est pour ça que tu ne viens pas étudier ? »

Dire que quelques mois plus tôt, elle n'aurait jamais osé adresser la parole ainsi à un inconnu ! Il faut avouer que sa mère le lui avait formellement interdit et Alix avait toujours respecté les ordres de sa génitrice. Mais depuis qu'elle était sur l'île, depuis qu'elle était confrontée à des inconnus tous les jours, elle s'était ouverte peu à peu et sa timidité s'envolait doucement, disparaissait progressivement. Avec un peu de chance, bientôt, elle disparaîtrait complètement.

Elle observa plus attentivement l'adolescent. Pas forcément très grand mais pas petit non plus, il avait une silhouette assez banale et un maintien commun, similaire à celui des gens modestes. Enfin, elle ne disait pas ça pour être prétentieuse ! Ce n'était qu'une constatation comme une autre. Les cheveux clairs, marrons et aussi normaux que le reste, il était quand même plutôt beau gosse et Alix ne doutait pas une seconde qu'il faisait chavirer le cœur de beaucoup de filles. Elle lui sourit gentiment. Après tout, mieux valait faire bonne impression.

Spoiler:
 


Vava by Mi-sama ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



Féminin
Messages : 45
Age : 21
Date de naissance : 07/11/1996
Nom de Code : Swallow whistle ~
Quartier : Feather road ♪
Plume : Apnée + Flash back

MessageSujet: Re: L'école des fans [PV Alix] Dim 11 Déc - 1:20

Lukas regardait en l'air, d'un air vraiment inspiré par la forme des nuages. En temps normal c'était vraiment quelque chose dont il se foutait royalement, mais le Lukas est un type bizarre. Et quand il n'a rien à faire, il peut trouver passionnante une fissure au plafond. Alors il regardait les nuages. Il y en avait un qui ressemblait à un visage, un gros visage, comme celui du gosse tout à l'heure qui avait surement mangé tous les gâteaux. Un autre nuage qui ressemblait à une vache avec des longues oreilles, un qui faisait la forme de la France, et un autre qui ressemblait à un gros hamburger. Puis ils se décomposaient, et formaient d'autres choses, des castagnettes, des lapins et des dragons moutonneux. Franchement, c'était ennuyeux. Mais Lukas en avait marre de regarder les gosses jouer à la marelle, alors il restait la tête levée comme un crétin.
Toute sa vie, il n'avait pas su s'occuper. Quand il s'ennuyait, c'était un enfer pour ses parents. "Mais vas jouer, lis un livre" disait sa mère, exaspérée. Lire un livre, le garçon ne pouvait pas le faire plus de trois secondes. Alors il le faisait pas. Il continuait à se trainer en se plaignant.
"Je m'ennuiiiiie"

Lukas sortit de sa torpeur quand les enfants rentrèrent à l'intérieur du bâtiment à la sonnerie. C'était un tas de gosses braillants qui s'engouffra par la grande porte derrière les maitresses, à peine plus vieilles qu'eux, et qui refermèrent les portes derrière la masse grouillante. Aussitôt, ce fut le silence absolu. On entendait plus que les oiseaux qui chantaient et les feuilles qui bruissaient. Le soleil apparaissait assez haut dans le ciel, et tapait sur les feuilles des platanes en projetant une ombre étrange sur la surface du sol de la cour. Une demie marelle gisait non loin, des bouts de craies abandonnées à coté. Un ballon oublié trainait près d'un poteau de but. Lukas n'avait jamais vu une cour de récré vide. C'était d'un calme effrayant, relaxant, et à la fois horriblement mélancolique. Il pouvait presque entendre la chanson au violon au milieu du bruissement.
Il se mit à siffler et à chantonner des mots sans suites avec les oiseaux, qui l'écoutaient presque avec politesse. Lukas n'avait jamais réalisé qu'il chantait bien, en vérité. Personne ne lui avait jamais fait le compliment, et il n'avait aucune notion en matière d'art. Il n'écoutait presque jamais de musique, et ne chantait que pour sa douche. Tout ce qu'il savait, c'était que c'était très relaxant.

Au bout d'encore une heure, une nouvelle sonnerie retentit, interrompant Lukas dans sa petite mélodie solitaire. La même foule d'enfants que tout à l'heure sortit sagement, deux par deux, allant vers le réfectoire pour midi. Déjà midi. Lukas regarda sa montre, qui s'était déjà arrêtée. Elle s'était arrêtée deux heures avant la déclaration officielle de la guerre d'Esplumoir, comme si elle avait un mauvais pressentiment. Mais Lukas avait pris l'habitude machinale de la regarder, même si il savait très bien qu'elle ne marchait plus. Les piles étant une denrée rare et chère à Esplumoir, il ne l'avait pas remise à l'heure.
Parmi ces enfants, une gamine regarda dans sa direction. Enfin, il y en avait d'autres qui le regardaient, mais pas avec cette insistance. La petite lâcha même la main de son amie scandalisée pour se diriger droit vers Lukas, qui se redressa sur le banc, surpris. Il ne pensait pas se faire remarquer par les gosses, même si techniquement, un inconnu en pleine école, ça passe pas inaperçu.

La gamine vint se planter devant lui avec un sourire lumineux. Elle était minuscule, aussi grande debout que Lukas assis, avait de longs cheveux bruns ondulés qui se terminaient en bouclettes au milieu de son dos. Elle avait aussi des yeux d'un bleu assez impressionnant, et une bouille angélique de petite fille modèle. Elle était tellement frêle que Lukas avait l'impression de pouvoir la porter comme un sac à patate sur une épaule sans même sentit son poids. Immédiatement, elle lui parut sympathique. Elle avait pas la tête de quelqu'un qui cherchait la merde.

« Salut. Tu n'es pas de l'école ... C'est la première fois que je te vois. Je m'appelle Alix De Vladinck. Mais Alix, ça suffit. Et toi ? »


Et polie avec ça ! Cette gamine était décidément une perle ! De toutes façons, inutile de dire qu'Alix suffisait, il allait pas appeler par son nom de famille un petit bout de chou comme ça. Lukas lui adressa un de ses grands sourires Lukasiens pour lui répondre.

-Moi c'est Lukas ! Enchanté Alice !

Ouais, la compréhension, c'était pas ça non plus. Si Lukas avait décidé qu'elle s'appelait Alice, elle risquait pas d'entendre son nom bien prononcé. Le garçon avait un problème avec les x, faut croire.

«Qu'est-ce que tu fais ici ? Tu es assez grand pour travailler ? C'est pour ça que tu ne viens pas étudier ? »


Question piège, vu qu'il devrait être en train de travailler à l'instant même. Donc il fallait sortir un bobard aussi énorme que sa tête. Et justement, ce genre d'excuse vaseuses, Lukas en fabriquait à la chaine, même pas besoin d'y réfléchir pour que ça sorte. Sourire encore plus grand si c'est possible.

-Mais tout à fait, je suis très en âge de travailler, mais en fait ....

Il se pencha sur Alix comme pour lui dire un secret.

-Je viens inspecter cette école, vérifier le bon fonctionnement de la vie, les qualités des professeurs et de l'enseignement, tout ça. D'ailleurs je constate un manque flagrant de discipline durant les récréations ! C'est quoi ces jeux dangereux ? La corde à sauter ? On peut se pendre avec ça. Sans compter les morts par étouffement provoquées par les craies ! Il y a visiblement un problème de sécurité dans cette école ...

Bon, seul un gamin vraiment très crédule pourrait gober une chose pareille, donc faut miser là dessus. Lukas mit là dessus un ton très expert et sérieux, avec toute sa conviction. Limite si il va finir par y croire. Son ventre émit un gargouillement assez bruyant, et il eut une nouvelle inspiration géniale.

-D'ailleurs je vais de ce pas inspecter la qualité de la nouriture de la cantine ! C'est par où ?


[Aww yay !]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://horatius-island.forumgratuit.be/

avatar

Avenue of the Roses
Admin tonique

Avenue of the RosesAdmin tonique

Féminin
Messages : 400
Age : 21
Date de naissance : 12/02/1997
Nom de Code : Pink Narciss
Quartier : Avenue of The Roses
Plume : Lévitation & Empathie avec les animaux - Black Star ♥

MessageSujet: Re: L'école des fans [PV Alix] Mar 20 Déc - 16:43

Alix, malgré son jeune âge, connaissait de vue à peu près tous les habitants de l'île. Elle en appréciait certains, préférait en éviter d'autres mais adorait malgré tout la plupart des adolescents. Elle était donc certaine à 100% que le jeune homme ne faisait pas partie de l'école, même si elle l'avait forcément croisé une fois ou deux dans les rues d'Esplumoir. Cependant, elle comprenait assez mal son choix : quel adolescent sain d'esprit venait de son plein gré à l'école pour flâner ? A part elle, il n'y avait pas beaucoup de prétendants. Et encore ! Même Alix préférait aller s'amuser à Espluland avec ses amis.

Breff. La curiosité étant bien plus forte que la timidité, la fillette n'hésita pas une seule seconde à aller voir le brun, assis sur un banc en observant les nuages avec un air parfaitement émerveillé et, il faut l'avouer, légèrement niais. Elle se présenta rapidement et l'assaillit de question, lui présentant par la même occasion un magnifique sourire qui aurait fait fondre le plus dur des cœurs. de pierre. Et pour ne rien gâcher, sa petite bouille adorable et sa taille de lutin la rendait indéniablement délicieuse. L'adolescent lui retourna son sourire, aussi éclatant que le sien et répondit d'une voix enjouée :

- Moi c'est Lukas ! Enchanté Alice !

Une légère moue contrariée s'afficha sur le visage de la fillette, qui détestait que l'on abîme son joli prénom. Et malheureusement pour Lukas, irriter Alix c'était pire que prononcer le plus gros blasphème de la Terre : tout le monde s'en mordait les doigts. Au contraire de ce que la jeune fille se plaisait à penser, l'expression faciale qu'elle abordait lorsqu'elle était fâchée ne la rendait pas réellement plus méchante ou menaçante. Une Alix inquiétante ? Bien trop paradoxal pour exister. La seule réaction qu'elle arrivait à avoir lorsqu'elle faisait la moue, c'était des excuses précipitées et sincères. Il faut dire que la voir contrariée, cela brisait le cœur du grand public qui ne tardait jamais à essayer de se faire pardonner. Et heureusement pour lui, la demoiselle n'étant par rancunière pour un sou, elle oubliait tout cela rapidement. Cependant, elle tenait tout de même à ce que les choses soient claires pour tous.

« J'ai dit Alix, avec un -x à la fin. Pas Alice. »

Elle avait accentué la dernière lettre, histoire de tout bien imprimer dans le cerveau de cet étrange adolescent. Elle enchaîna ensuite avec un bon nombre de questions qui, contrairement à ce que pouvait le penser Lukas, ne comportait à vrai dire aucun piège. C'était en l'occurrence plus des questions spontanées qu'autre chose et elle se serait largement contentée d'un : « Je ne travaille pas aujourd'hui. » Son sourire s'accentua et il répondit, une expression comme amusée sur le visage :

- Mais tout à fait, je suis très en âge de travailler, mais en fait .... (Il se pencha vers elle et enchaîna :) Je viens inspecter cette école, vérifier le bon fonctionnement de la vie, les qualités des professeurs et de l'enseignement, tout ça. D'ailleurs je constate un manque flagrant de discipline durant les récréations ! C'est quoi ces jeux dangereux ? La corde à sauter ? On peut se pendre avec ça. Sans compter les morts par étouffement provoquées par les craies ! Il y a visiblement un problème de sécurité dans cette école ...

Alix leva un sourcil, seul signe de sa surprise et de son incompréhension. Lukas croyait-il sincèrement qu'elle allait gober ce mensonge aussi gros que l'école elle-même ? Elle avait beau être jeune et, on ne pouvait le nier, assez influençable, il y avait certaines limites à sa crédulité. Se pendre avec une corde à sauter ? Et puis quoi encore ? Il y avait tant de choses bien plus intéressantes à faire avec ça. Comme sauter par dessus en riant ou des trucs du même acabit. Étouffement à la craie ? Alix opta pour la solution : « Ce jeune homme n'a pas tout sa tête ». L'école était parfaitement bien gérée et tout le monde le savait. Il n'y avait eu pour le moment aucun mort et aucun blessé grave. A part les genoux écorchés et les égratignures bénignes, rien n'était à déclarer. Et puis, ce métier d'inspecteur ... ça ne collait pas trop au personnage. S'il l'avait réellement été, il n'aurait sans doute pas passé les heures à observer les nuages mais plutôt à errer entre les classes en observant la qualité des cours et l'organisation de chaque classe. Or il n'avait rien fait de tout cela.

« Désolée mais ... Je ne suis pas certaine de vouloir te croire. Je ... »

Elle n'eut pas le temps de continuer que le ventre de Lukas émit un son parfaitement reconnaissable : un gargouillement irrépressible qui signifiait beaucoup de choses. Et, entre autres, que le jeune homme mourrait de faim. Ce qu'il confirma par la suite :

D'ailleurs je vais de ce pas inspecter la qualité de la nourriture de la cantine ! C'est par où ?
« Tu sais, tu n'es pas obligé de mentir avec moi hein. Ce n'est pas parce que je suis jeune que je ne peux pas comprendre. »

Sa voix était claire et pleine d'assurance. Elle ne faisait même pas son âge et intérieurement, elle remercia la déesse ou la personne capable de l'entendre là-haut d'être née dans une famille riche où elle avait pu bénéficier d'une éducation parfaite.

« Sérieusement, tu fais quoi dans la vie ? » Puis elle ajouta, par bonne conscience : « On ira manger après, si tu veux. »

Spoiler:
 


Vava by Mi-sama ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'école des fans [PV Alix]

Revenir en haut Aller en bas

L'école des fans [PV Alix]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
— Esplumoir ; ::  :: 
L'école
-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit