AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Forum en pause. Voir ICI.
 

Partagez|

A. Néron Shæmir ━ apocalypse requiem u.c

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar



Féminin
Messages : 5
Age : 21
Date de naissance : 14/12/1995

MessageSujet: A. Néron Shæmir ━ apocalypse requiem u.c Mer 14 Déc - 18:02

IDENTITE




Nom : Shæmir. D'origine indienne, son nom lui vient de sa mère, bien qu'il la déteste du plus profond de son être. C'est seulement par respect pour son grand-père qu'il ose porter ce patronyme. Difficilement prononçable pour la majorité des occidentaux, Néron ne supporte pas qu'on massacre son nom de famille. Il en est fier autant qu'il le dégoûte. Mais depuis le temps il s'est habituer.

Prénom : Arsenic. Comme le terrible poison utilisé par les femmes de la haute noblesse lorsqu'il était question d'héritage. Synonyme de mort et de souffrance, Néron qui détestait ce prénom enfant l'apprécie de plus en plus au fil des années. Il impose le respect et une crainte certaines chez un humain de base. Et cette supériorité fait sourire Néron. Son deuxième prénom et celui qu'il utilise tout le temps est Néron. Hommage à l'empereur romain psychopathe. Cet homme qui sombra dans la folie la plus noire tout en restant clairvoyant à ses heures perdues. Il l'admire c'est indéniable, ce n'est pas un modèle, mais plutôt un exemple dont il faut savoir voir les erreurs et ne pas les refaire. Oh Néron ne veut pas devenir empereur, c'est juste que certaines parties de sa vie son dictée par cet étrange ancêtre.

Nom de code : apocalypse requiem

Âge : 17 ans.

Nationalité : Indo-anglais.

Orientation sexuelle : Bisexuel

Métier : Bouquiniste : Il cherche de vieux livres, des ouvrages disparus et oubliés. Il les met en vente dans son magasin. Il permet aux érudits de venir livre moyennant quelques pièces. Une sorte de librairie et de bibliothèque mélangée.

Plume souhaitée :
Spoiler:
 

Plume attribuée :
Spoiler:
 

Quartier : Bloody Lane

Groupe : Neutres



CARACTERISTIQUES PHYSIQUES




Néron est beau. C'est un fait indéniable que beaucoup de jeunes filles s'accordent à dire. Il a réussi à les charmer avec un sourire et son physique d'Apollon. Tout d'abord Néron est grand. Oh il n'atteint que le mètre 80, mais sa stature et son charisme lui donne 10 cm de plus. Néron est musclé. Bien entendu il n'a pas les muscles bombés, sur-développés à l'excès risquant d'exploser à tout moment sous la surcharge d'endorphine. Non. Néron possède des muscles noueux, tout en longueur, qui renforcent son aspect androgyne. Car oui. Néron ressemble à une fille. Il est fin. Ses jambes sont fines, ses bras sont fins, ses poignets sont fins, son cou est délicat. Bref, il est fin -comme vous avez dû le deviner-, et il est assez féminin. Car Néron a une peau légèrement halée sans pour autant faire l'effet d'un caramel. Non, plutôt une pêche douce et bien mûre. En plus Néron a de longs cheveux. D'un bleu foncé douteux, ils arrivent jusqu'au milieu de son dos. Il les attache le plus souvent en une espèce de chignon-queue de cheval du plus bel effet. Ses mèches sombres encadrent deux perles lumineuses qui ont remplacés ses yeux. Néron a des yeux nébuleux. Néron a des yeux orageux. Néron a des yeux qui ressemblent à de l'argent en fusion. Certains disent que Néron possède les pupilles du diable. Néron a également un nez fin qui part en trompette et lui donne un air de poupin. Ses pommettes sont hautes et soulignent son regard. Néron ne sourit pas beaucoup, mais ses sourires sont aussi rayonnants que le soleil lui-même. Néron ne fait pas grand cas de la mode, il s'habille selon ses envies. Un tee-shirt, un jeans, ses bottes et hop au boulot. Néron ne porte pas de bijoux ou autres accessoires inutiles. Tout juste un foulard ou un pendentif de temps en temps. Néron a des cicatrices, mais personne ne sait où elles se trouvent. Néron est spécial, il le sait et en profite. Néron est beau. Oui c'est vrai. Il a la beauté du diable.





CARACTERISTIQUES PSYCHOLOGIQUES





Néron est quelqu'un d'assez difficile à comprendre. Tout d'abord Néron est quelqu'un d'extrêmement fier. Ou non plutôt orgueilleux. En gros, il ne se prend pas pour de la merde. Loin de là. Il se considère comme important, voir indispensable. Il se met constamment sur un piédestal , se sent supérieur à la plupart des autres personnes et en devient même condescend avec celles-ci. Ce comportement peut rapidement énerver et porter à confusion. En effet, Néron n'est pas en lui-même méchant, c'est juste un mécanisme de défense, si on le croit supérieur, intouchable personne ne viendra l'ennuyer avec des choses futiles. Pour son travail il essaye de rester calme et poli envers ses clients, même si de temps en temps il les toise de haut. Il lui est très difficile de faire preuve d'humilité ou d'accepter le fait qu'il s'est trompé. Il se vexe à une vitesse folle, pourtant c'est quelqu'un d'intelligent. Mais dès qu'il est question de remettre en question ses connaissances, ça ne va plus du tout. C'est encore une histoire d'égo, mais on ne peut rien y faire, il est comme ça. Pour rajouter à ça, ou peut-être en conséquence de ce fait, Néron a une personnalité assez antisociale et solitaire. Il n'aime pas le contact avec les autres, préférant rester enfermé dans sa bulle. Vous me direz ; alors pourquoi ouvrir une boutique ? Tout simplement que son amour des vieilles reliques est plus fort que son agoraphobie. En plus on ne peut pas dire que son petit magasin attire les foules. Et si au début nombre de demoiselles venaient à sa porte rien que pour l'observer discuter avec passion d'un de ses livres, bien vite il les chassa méchamment pour ne plus avoir à servir que des passionnés comme lui. Il ne s'attache pas facilement aux autres, mais une fois que vous êtes son ami c'est presque pour la vie. Il tient énormément aux personnes qui arrivent à le supporter malgré son caractère de chien et il est très protecteur envers elles. Par moment son comportement peut aller à l'excès, mais il est très vite rappelé à l'ordre par sa fierté ou une parole bien sentie d'un de ses amis. Il y encore de nombreuses choses à savoir sur Néron. C'est quelqu'un de rebelle qui supporte difficilement les ordres et les lois. Oh il les respecte, ne fait pas du grabuge inutilement, préférant agir en silence. Il n'aime pas cette technique qu'il pourrait nommer 'lâche', mais il a quand même un instinct de survie fort développé qui lui dit pour une fois de la fermer et d'attendre pour frapper. Il est souvent cruel et parfois un brin sadique. La pitié ? Il ne connait presque pas ce concept, pourtant il a une certaine morale qui lui interdit de faire du mal aux jeunes bambins encore purs et innocents. Mais le reste, ça passe ou ça casse. Sa vie dans les bordels de New Dehli lui a apprit à ne faire confiance à personne et ne surtout pas se laisser attendrir par une parole gentille ou un sourire. Certains le considèrent comme sans cœur, mais pour lui c'est juste une règle pour survivre. Néron est un peu manipulateur et opportuniste sur les bords. En effet avec son ancien mode de vie, il fallait être prêt à tout et prendre le meilleur à n'importe quel moment. Ces traits se sont accentués à la découverte de sa plume. Il aime l'utiliser pour manipuler subtilement des jeunes filles en fleurs complètement séduites. Néron pourrait être associé au loup pour son caractère en entier. Il ressemble vraiment à cet animal et il s'accorde lui-même à le dire.






HISTOIRE





/!!\ Attention. Peut choquer certaines personnes sensibles ou trop jeunes. /!!\

Néron arriva tel un boulet de canon dans la petite chambre qu'il partageait depuis maintenant 3 ans avec sa mère. Il ne fit pas attention aux gémissements qui sortaient sous la porte, ni au fait qu'une des hôtesse avait voulu l'arrêter. Non, tout ce qui comptait c'était annoncer la bonne nouvelle à sa mère. Il se stoppa sur la pas de la porte en voyant les longs cheveux bruns de sa maman étalés sur les draps gris. Il hoqueta en voyant cet homme gros et puant au dessus de sa génitrice. Il voulut crier, il ne put sortir qu'un pathétique «maman», mais les bruits de cochons de l'homme couvrirent son petit murmure. La gérante de la maison close le prit dans ses bras et referma la porte de la chambre. Elle traina le petit néron du haut de ses 5 ans dans sa propre chambre. Malgré le fait qu'elle faisait ce travail là, qu'elle recrutait et vendait des putes à longueur de journée, elle aurait bien voulu que l'enfant garde encore un peu dinnocence par rapport à ce que faisait sa mère lorsqu'elle était 'occupée'. Ayati murmura des paroles douce au petit garçon encore sous le choc. Nombre de gamins n'aurait pas compris ce qu'il se passait, mais il était intelligent, et il savait qu'à New Dehli la vie était dure. Pourtant il n'aurait jamais imaginé sa mère vendre son corps comme ça. Des larmes s'échappèrent de ses beaux yeux gris tandis qu'il se blottissait dans l'étreinte tendre d'Ayati. C'était elle qui s'occupait de lui la plupart du temps, sa mère n'ayant pas le temps. C'était la gérante qui lui avait apprit à lire et écrire en hindi, ainsi que quelques mots d'anglais. Il aimait bien crier dans toute la maison combien les filles étaient 'butiful'. Ça faisait bien rire les jeunes filles qui se préparaient pour le client suivant.

L'arrivée de Néron et de sa mère à la maison close avait été une surprise totale pour Ayati. Sikta était arrivée en pleurs, un nourrisson de quelques jours dans les bras, priant son ancienne employeuse de la laisser travailler ici quelques temps. Ayati avait d'abord été contre, puis n'ayant pas le cœur à l'abandonner elle lui permit de rentrer. Elle s'occupa de son enfant deux semaines tout au plus avant de reprendre son 'travail', laissant néron au bon soin de la première personne venue dans le lupanar. La gérante avait pris sous son aile ce petit bout de chou et l'avait élevé comme son propre fils. Même si la plupart de ses 'filles', elle appelait comme ça les femmes qui travaillaient pour elle, voyaient d'un mauvais œil l'arrivée du bébé, bientôt elles furent toutes sous le charme, se battant presque pour l'avoir dans leurs bras. Néron grandit dorloté de toute part par une énorme famille féminine. Pourtant la seule dont il aurait voulu la reconnaissance était sa mère qui l'ignorait la plupart du temps, ou lui criait dessus car il faisait trop de bruit. L'enfant redoubla d'effort pour qu'elle le voit enfin, car malgré tout il l'aimait plus que tout au monde.

Néron resta toute la nuit dans les bras d'Ayati en sanglotant. Le soir suivant, alors que le vent soufflait à New Delhi, s'infiltrant dans les fissures du mur, un homme barbu d'une soixantaine d'années entra dans la maison close. Il fronça les sourcils et retroussa son nez bossu en voyant les hôtesse à moitié dénudé. Son regard d'aigle fit le tour de la salle, sa main posée sur une canne ouvragée attestant de son statut. Il s'avança d'un pas impérial dans la pièce, comme si le monde lui appartenait. Il se dirigea vers la gérante et lui demanda dans un sifflement méprisant s'il connaissait une fille nommée Shæmir. Sikta arriva, les yeux brillant de colère et empoigna l'homme par le col. Du moins, elle essaya.

━ « Je t'avais dit de m'oublier père ! »

Son père donc, la regarda de haut, comme si elle n'était qu'un misérable insecte collé sur la semelle de sa chaussure et balaya sa main d'un simple mouvement de poignet. Il observa sa fille quelques secondes avant de renifler d'un air dédaigneux, peu heureux de ce qu'il avait pu voir. Il soupira avant de murmurer de sa voix rauque et légèrement sifflante ;

━ « J'ai appris que tu m'avais fait un héritier. Je suis venu le récupérer. »

Sikta eut un petit sourire et se permit même de rire. Oh. Pas un rire joyeux et plein de vie. Non un petit rire sec et jaunes. Plein de rancœur et de haine. Elle regarda son père les yeux brûlant puis se détourna sèchement, n'ayant plus rien à faire avec lui vu qu'il l'avait bannis 10 ans plus tôt. Elle ne lança même pas un regard à Néron, caché derrière une des jambes de Ayati. L'homme détourna son regard du dos de la femme qui un jour avait été son enfant et regard avec ses yeux perçant le petit garçon caché à moitié. Des yeux orages rencontrèrent les siens de la même couleur. À cet instant il sut qu'il devrait protéger son petit-fils de tous les malheurs qu'il pourrait connaître. Il lui fit un petit rictus peu habitué à sourire et caressa les cheveux bleus du garçon. Et si au début néron voulu se dégager, il fini par fondre sous la douce caresse. Il ne le savait pas encore, mais cette rencontre allait changer son univers entier.

_____________________________________

u.c





DERRIERE L'ECRAN



Âge : 16 ans

Comment avez vous découvert ce forum ? Partenariat

Première impression ? J'ai longtemps hésité à m'inscrire il y'a un an de ça. Et puis je suis revenue il y'a quelques jours et j'ai "WOW"

Vous pensez être très présent/assez présent/pas trop présent ? : Assez présent, je pense. Ça dépendra des contrôles et toussa

Autre chose ? [Uh. *__* Je prends ! ♥ - Alix]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Avenue of the Roses
Administratrice

Avenue of the RosesAdministratrice

Féminin
Messages : 1500
Age : 21
Date de naissance : 14/11/1996
Nom de Code : Silver Rose
Quartier : Avenue of the Roses
Plume : Dessins animés

MessageSujet: Re: A. Néron Shæmir ━ apocalypse requiem u.c Lun 16 Jan - 17:22

Cette fiche est-elle toujours d'actualité ? ♥




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

A. Néron Shæmir ━ apocalypse requiem u.c

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
— Esplumoir ; ::  :: 
Archives de la Mairie
-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com