AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Forum en pause. Voir ICI.
 

Partagez|

Lilia Ofrineli

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar



Féminin
Messages : 4
Age : 29
Date de naissance : 03/11/1988

MessageSujet: Lilia Ofrineli Ven 27 Jan - 7:48

IDENTITE




Nom : Ofrineli

Prénom : Lilia

Nom de code : fraîcheur d’été

Âge : 11 ans

Nationalité : française

Orientation sexuelle : hétéro

Métier : écrivain publique ( journal)

Plume souhaitée :

Elle peut guérir n’importe quelle blessure en soufflant dessus.

Plume attribuée :

Faire éclore les fleurs quelque soit la saison ou l'heure

Quartier : Chocolate Town

Groupe : survivants



CARACTERISTIQUES PHYSIQUES



Lilia n’a jamais pensé qu’elle était une déesse de beauté. On la trouve certes mignonne mais ce n’est encore qu’une enfant. Elle avait les cheveux noirs à la naissance qu’elle a décoloré pour faire comme son frère…Qui malheureusement a mal fini…Mais pour lui rendre hommage elle les décolore encore, ils sont donc d’un gris très pâle mais pas blancs. Elle les a au carré et les attache parfois en deux couettes avec ses barrettes. Ils sont fins donc difficiles à coiffer car souvent en pétard ne lui ébouriffez pas elle déteste ça! Ses grands yeux profonds à s’y perdre sont bleus comme un lac en été. Elle a un visage rond et souriant qui laisse passer ses émotions. Un petit nez qui se fronce facilement. Elle rougit souvent et malgré ses formes enfantines est assez mince. Elle est plutôt petite de taille, ne la traitez pas de naine c’est son plus grand complexe! Si vous faites ça vous verrez sa peau habituellement rose pâle prendre une couleur pâle comme la neige et elle vous traitera de crapaud à deux têtes son insulte préférée. Elle a des sourcils plutôt féminins qui sont sa plus grande fierté. Elle a des petites oreilles qui entendent cependant à merveille. Sa bouche est fine et encore enfantine. Ses dents sont en bon état général sauf une tout au fond qu’on ne voit pas qui s’est un peu cassée lors de l’accident de son frère…Elle a un corps encore presque sans forme d’enfance malgré une poitrine naissante et des épaules pas bien larges. Niveau force physique elle ne vous ferait pas mal même en mettant toute sa force dans une gifle.
Sa tenue préférée, elle l’avait à son arrivée sur l’île est une veste noire à ruban rouge avec une jupe bleue elle portait également des sandales noires ce jour là. Elle aime faire des clins d’œil, une sorte de tic qui revient souvent quand elle s’ennuie…Elle pleure parfois et de grosses perles transparentes d’eau et d’enfance glissent sur son visage. Elle a un rire cristallin et la voix douce comme le chant d’un oiseau mais quand elle hurle attention aux oreilles, elle peut avoir la voix qui porte !





CARACTERISTIQUES PSYCHOLOGIQUES



Non non je suis pas petite!

Voilà la phrase qui revient souvient dans la bouche de Lilia depuis ses six ans…
Car Lilia ne veut pas être une enfant, ces grands qui vous regardent de haut et vous laissent choir et parlent de vous sans croire que vous puissiez comprendre! C’est vraiment pas du jeu! Un jour Lilia sera grande et forte et elle aura son avis à donner elle aussi! Mais Lilia n’est encore qu’une enfant et c’est avec envie qu’elle regarde les autres jouer… c’est avec envie et curiosité qu’elle observe, qu’elle les regarde vivre ensemble…C’est avec innocence qu’elle les envie. Et pourtant Lilia est petite mais Lilia a peur, Lilia se ment, Lilia fuit alors depuis ses sept ans elle s’est inventée un monde, depuis l’accident de son frère: Elle est une princesse que des méchants ont capturé avec son meilleur garde disparu ( son frère) et qui attend son prince pour venir la rassurer. Car c’est ça Lilia n’est-ce pas ? Dans ton monde de sourires et d’imaginaire que tu écris car tu adores écrire se cache un immense besoin d’être rassurée. Mais ton prince n’est jamais venu et tu espères encore pourtant gardant ce rêve au fond de ton cœur. Mais ça c’est la Lilia poète, la Lilia cachée, la Lilia timide que personne ne connaît.

Car Lilia s’est forgée une carapace, une carapace boudeuse, criarde, colérique parfois et rieuse, souriante, éclatante de joie d’autres fois. Une carapace pour paraître forte et se protéger du monde…Une carapace extravertie pour ne pas montrer ses faiblesses. Une carapace qui ne montre pas sa peur derrière les rires et les pleurs. Une carapace pour survivre à l’accident de son frère. Une carapace qui se veut dure et colérique mais qui n’arrive pas à être méchante car Lilia a bon fond.

Lilia est très têtue et pour être son ami il faudra l’apprivoiser doucement, patiemment mais c’est une amie fidèle et toujours douce et avec un sourire d’été quand elle vous connaît…Or il ne lui ait jamais arrivé de se faire des amis mais sur l’île qui sait ?

Lilia tu as peur ne pleure pas ne pleure pas petite un prince te sauvera!







HISTOIRE



Paris ville de la tour Eiffel et des Sans domiciles fixes qui dorment sur des cartons. Paris et sa banlieue merveilleuse pleine de dangers la nuit….Paris lumière, Paris graffitis Paris tu paries ?

C’est dans ce Paris de banlieue merveilleux et sordide que naquit Lilia. Une petite fille comme toutes les autres avec des petites mains prêtes à agripper les doigts, une petite bouche en quête de lait chaud, un petit cœur qui battait, des poumons qui respiraient à la nouvelle vie. Des grands yeux bleus curieux qui venaient de s’ouvrir et regardaient ce monde avec innocence. Ce monde pourtant si dur dans cet hôpital misérable…je veux vivre semblait crier la petite fille à son premier cri…mais le petit enfant ne savait pas encore comme ce souhait était dangereux et audacieux! Mais comme tous elle le tentait et l’essayait…Elle vivait !

Lilia resta trois jours à l’hôpital avec sa maman, pourquoi si peu et bien l’hôpital manquait d’argent et avait besoin de lits…mais l’enfant était un nouveau-né en bonne santé ! Mais le temps du bonheur allait se rompre bien vite…Déjà arrivée à la maison le père semblait mécontent. Lilia ouvrit les yeux et secoua sa tête aux fins et courts cheveux noirs comme dans un salut enfantin.


Encore un ? Tu ne pouvais pas éviter!
grogna le père qui sentait l’alcool.

La mère serra le bébé contre son cœur qui s’était mis à pleurer.


FAIS LE TAIRE!
cria le père en jetant une bouteille qui éclata sur un mur.

La mère apeurée alla dans la chambre où dormaient les six marmots qui habitaient déjà la maison.
Une pièce humide et qui sentait la moisissure avec un grand matelas pour tout lit. Des enfants de deux à neuf ans y dormaient.

Le petit de deux ans se réveilla et se mit à crier.

La mère s’assit sur le matelas et caressa le visage des deux petits enfants en pleurs:


Chut chut chut tout va bien ,
Papa est fâché,
Mais demain son sourire sera ensoleillé,
Chut chut chut ne pleurez pas,
La vie dans vos yeux étincelle,
Petites merveilles,
Chut chut chut tout va bien,
Le soleil brillera demain


La mère répéta cette comptine de sa voix douce jusqu’à ce que les enfants s’endorment…

Ainsi est née Lilia…

Deux ans passèrent, Lilia avait faim, Lilia avait froid mais elle s’en sortait mieux que les autres le plus grand de ses frères Topa la protégeant de son mieux, Topa avait neuf ans de plus qu’elle, il lui donnait toujours le peu de nourriture qu’il recevait, changeait ses couches, lui contait des contes merveilleux, la réchauffait sous son manteau…Lilia survécut donc tant bien que mal mais le jour de ses trois ans un 2 décembre l’hiver était plus froid que jamais tous les enfants attrapèrent froid…et malgré les soins de l’hôpital misérable n’y survécurent pas pour la plupart…Seul restait le plus âgé et fort Topa avec Lilia gravement malade sur le cœur de son frère de douze ans qui la réchauffait tant bien que mal.


Lilia tient bon! Dit l’enfant de douze ans.

La petite Lilia ne comprenait pas tout était si dur et si froid mais Topa était là alors ça allait aller!
Topa allait la sauver!


Topa ! Murmura la fillette de trois ans d’une voix fiévreuse.

Je suis là! Je serai toujours là !Dit le jeune garçon de douze ans en caressant la chevelure noire de la petite enfant.

Et là Lilia comprit malgré le froid, malgré la faim elle voulait vivre ! Elle voulait vivre alors elle allait se battre ! Toute la nuit elle se battit contre la maladie et au matin elle fut tirée d’affaire.

Elle passa le reste de sa petite enfance dans la misère en compagnie d’un père jamais sobre, une mère trop épuisée pour qui que ce soit mais d’un frère qui veillait sur elle.

A six ans elle entra à l’école primaire…un école misérable qui n’avait pas assez de livres et trop d’élèves agités…la première chose qu’elle vit en entrant dans sa classe fut une avion en papier qui alla s’écraser sur son front. Elle sursauta.

Le professeur ( caché derrière son journal ) lui montra une place et elle alla s’asseoir.

Personne ne faisait attention à elle et encore moins l’adulte. Une sourde colère naquit alors dans sa poitrine, elle allait grandir et vite et changer tout ça!

Elle se mit à lire les livres de la bibliothèque de l’école, de vieux livres usés mais elle les lut tous ! Elle apprit à lire en autodidacte à une vitesse hallucinante et à écrire aussi recopiant les pages des livres…Elle dévora de son intelligence pétillante son livre de mathématiques avec curiosité!

En dehors des cours elle trainait, la petite de six ans suivant son grand frère de quinze ans et sa bande. Nombres de petits délits lui ont été demandés comme voler des bonbons ou des portefeuilles dans les poches…Lilia en était très fière ne comprenant pas le mal de ces actes et étant félicitée par son grand frère à chaque fois!

Mais c’est à six ans et demi que sa vie allait changer! Elle squattait une vielle bâtisse avec son frère et sa bande qui fumaient des substances dont on taira le nom et son frère lui mit un produit sur les cheveux. L’enfant sursauta…

Le frère aux cheveux gris décolorés se mit à rire et lui montra au bout de quelques minutes ses cheveux dans un miroir…Lilia s’aperçut que ses cheveux noirs avec le produit s’étaient décolorés en gris très pâle.


Top classe frangin! Je suis comme toi!
sourit la fillette dans un merveilleux sourire.

Sept ans étaient passés et Lilia avait bien grandi, elle étudiait à l’école avec talent malgré le niveau misérable de son école, elle était curieuse et vive et alerte…Elle savait bien voler et connaissait tous les bas quartiers de Paris ou presque ! Ses cheveux gris décolorés étaient parfois attachés en deux couettes avec des barrettes qu‘elle mettait sinon librement.

Mais voilà toute paix peut finir même la plus fragile.

Un jour son frère de seize ans vola une voiture avec la petite à l’arrière.
Tout allait vite et Lilia riait ! C’était comme les manèges qu’elle voyait mais où elle ne montait jamais!

Mais ce qui devait arriver arriva son frère percuta un arbre, il n’y survécut pas Lilia tomba dans le coma…Elle resta deux mois dans le coma et à son réveil Topa n’était plus là…Il ne lui restait qu’un grand vide.

Alors elle prit un cahier, un crayon et commença à écrire une histoire rien que pour
elle où elle était une princesse attendant son prince…Où tout allait bien où Topa revenait vite mais Topa ne revint pas…

Un dame appelée assistante sociale vint peu après et la mit dans une autre famille appelée famille d’accueil…Lilia ne comprenait pas bien ces mots barbares mais elle ne savait qu’une chose:

Topa n’était plus là!

Alors elle cacha son intelligence et sa timidité! Alors elle arrêta de travailler à l’école et en fit plusieurs…Trimballée de familles d’accueil en famille d’accueil elle ne sut jamais s’attacher et donc se faire des amis, solitaire, colérique, voire violente ou éclatante de joie elle étalait ses émotions pour mieux les dissimuler ! Elle jouait le jeu des apparences et cela marchait…

Ainsi se passa son enfance de sept à onze ans.

Tout ça aurait pu très mal tourner si elle n’avait pas reçu une lettre…

Elle la regarda d’abord étonnée, elle n’avait jamais reçu de lettre, elle sentit une force la dominer et elle alla appeler un numéro à la cabine la plus proche. On lui demanda son nom et elle le donna.
Ses sens lui jouèrent alors comme un tour et comme droguée l’enfant tomba au sol dans un sommeil profond.

Elle se retrouva sur plage…L’enfant n’avait jamais vu la mer ni la plage…Elle n’avait connu que la rue…Elle sentit le sable fin sous ses doigts et sursauta étonnée. Mais elle finit par se lever remise de sa surprise première. La surprise laissa place à l’incompréhension…Où était-elle ?

Un passant l’aperçut, elle le héla avec courage malgré sa peur grandissante:


Hé toi!

On la conduisit à la mairie sans un mot de plus, elle remplit de nombreux papiers qui la dépassaient un peu…perdue l’enfant se sentait perdue….

Elle resta dans un mutisme inquiétant pendant deux semaines mangeant mais refusant toute communication avec les autres du dortoir du quartier qu’elle ne visitait pas…elle écrivait dans un cahier volé à un camarade chaque jour puis on lui proposa d’écrire pour les autres…Ce qu’elle fit devenant deux heures par jours écrivain publique. Elle se libéra au bout de deux jours se son mutisme et réussit à retrouver son habituel courage et carapace extravertie et surtout son immense envie de vivre!






DERRIERE L'ECRAN



Âge : 23 ans ( née le 03 / 11 / 1988)

Comment avez vous découvert ce forum ? Par Galiff ^^

Première impression ? Très complet et très joli forum mais assez difficile au début à comprendre

Vous pensez être très présent/assez présent/pas trop présent ? : assez présent

Autre chose ? Alouette, gentille Alouette Alouette Je te plumerai.





Dernière édition par Lilia Ofrineli le Lun 30 Jan - 3:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Chocolate Town

Chocolate Town

Féminin
Messages : 48
Age : 22
Date de naissance : 06/09/1995
Nom de Code : Lolly Sweet
Quartier : Chocolate Town
Plume : Amplification -et/ou diminution- des sons

MessageSujet: Re: Lilia Ofrineli Ven 27 Jan - 19:52

Salut, et bienvenue chez les fous !

Et une nouvelle survivante recrutée par Gallif !
Survivants poweer !! xD

Eclates toi bien dans le forum !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lilia Ofrineli

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
— Esplumoir ; ::  :: 
Archives de la Mairie
-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit